Pour le mariage de V&L, j’ai fait une petite robe à bretelles et volants doubles pour la puce.

 

size: large;">Tissus
  • Popeline de coton blanche pour le haut et les bretelles
  • Voile de coton blanc et voile de coton imprimé pour les volants
size: large;">Patron
  • Pour le haut : j’ai utilisé le patron du « haut à bretelles » du livre les intemporels pour enfants. Tel quel en taille 8 ans (pour la puce de 6 ans) j’ai juste rallongé les bretelles de 4-5 cm.
  • Pour les volants : Comme ils sont en voile de coton et donc assez transparents, J’ai fait deux épaisseurs de volants pour la rangée du haut et du milieu. Mais comme c’était trop facile de traiter les 2 épaisseurs comme une seule, j’ai laissé les volants du dessus « libres »… Pourquoi faire simple…
    • j’ai donc découpé 2 rectangles de 19x80cm pour l’étage du haut, 2 rectangles de 19×120 pour l’étage du milieu et 1 rectangle de 19x160cm pour l’étage du bas.
    • Pour la hauteur de chaque rectangle j’ai mesuré la longueur depuis le bas de la « brassière » jusqu’au genoux. J’ai ensuite divisé cette mesure par 3 (puisque 3 volants) et ajouté les marges de couture.
      • Exemple : mesure sous brassière-genoux = 51cm. 51/3=17cm. 17cm + 1cm de marge en haut + 1cm de marge en bas = 19cm. Après vous pouvez faire votre sauce : plus ou moins de volants, de hauteurs égales ou différentes
    • Pour la longueur : il faut incrémenté la longueur de chaque volant, le volant 1 doit être plus long que le tour de la brassière, le volant 2 plus long que le 1, le volant 3 plus long que le 2. Plus la différence de longueur sera grande entre chaque niveau et plus la robe tournera.
      • Pour cette robe j’ai calculé les longueurs un peu au pif en fonction du tissu que j’avais à disposition.  Celle-ci ne tourne pas assez au goût de la puce, je suis donc mandatée pour lui en refaire une qui tourne « pour de vrai ».

 

size: large;">Montage
  • Pour les volants :
C’est simple… Les explications peut-être un peu moins (désolée) !
1. Bâtir endroit contre envers, les 2 rectangles du haut ensemble sur un seul des longs bords (si le tissu a un imprimé à sens on bâtit sur le bord du haut).
2. Bâtir endroit contre envers, les 2 rectangles du milieu ensemble sur un seul des longs bords (si le tissu a un un imprimé à sens on bâtit sur le bord du haut).
3. Froncer le volant du bas sur un long bord (celui du haut si le tissu a un sens) et ajuster les fronces à la longueur du double volant du milieu
4. Piquer, endroit contre endroit, le volant froncé sur le bord inférieur (non bâti) du rectangle du milieu qui est en dessous (Le volant milieu du dessus reste libre).
Volant du bas (imprimé) cousu à 1 volant du milieu (blanc)

 

5. Froncer le bord bâti du double volant du milieu, ajuster les fronces à la longueur du double volant du haut.
6. Piquer endroit contre endroit, le bord froncé du double volant du milieu sur le bord inférieur (non bâti) du rectangle du haut qui est en dessous (Le volant de l’étage du haut qui se trouve au dessus reste libre).
les 2  volants du milieu (blancs) cousus à 1 volant du haut (imprimé)

7. Froncer le bord bâti du double volant du haut, ajuster les fronces à la longueur de la brassière.
8. Piquer endroit contre endroit, le bord froncé du double volant du haut sur le bord inférieur de la brassière en ne prenant pas la parementure dans la couture si on fini la parementure comme dans le livre les intemporels pour enfants en repliant son bord et en le cousant à points invisibles (moi j’ai surpiqué).
9. Plier la robe sur elle-même, endroit contre endroit, en ajustant les bords du dos de la jupe. épingler les bords ensemble en ne prenant que les volant du dessous (ce que j’ai fait) ou pas selon l’effet que vous voulez.
10. Assembler la jupe en piquant depuis le bas de la jupe jusqu’à environ 10 cm de la brassière.

Bien sûr je ne l’ai pas indiqué mais il faudra finir les marges de couture à chaque étape. Comme j’ai assemblé tous les volants de la robe à la surjeteuse (fronces comprises), la couture et les finitions se sont faites en une seule étape pour moi.

Il faut aussi ourler les volants « libres » (1 en haut, 1 au milieu et celui du bas). Vous pouvez faire cela avant même de les froncer et de les monter ce sera plus facile (je l’ai fait à la fin mais bon). J’ai fini les miens à l’ourlet rouloté avec la surjeteuse..

size:0px;height:0px;line-height:0px;margin:0;padding:0;clear:both">

Vous aimerez peut-être :