Voici un grand classique de la couture facile et rapide : Le pantalon portefeuille dit « Thaï » (à ne pas confondre avec le pantalon de pêcheur thaï qui est différent mais facile lui aussi à faire).

Le pantalon portefeuille, idéal pour l’été,  s’enfile « à cheval » se noue dans le dos puis devant et quand on marche une gentille brise peut nous rafraichir par les ouvertures qui se créent à l’extérieur de la jambe. Son défaut majeur est que il n’est pas des plus pratique lorsque une envie pressante se fait sentir 😮 .

Je commence cet article en me disant que je vais vous faire un tutos succinct, pas étape par étape, car il existe déjà des tonnes de tutoriels sur le sujet et que je ne vais pas réinventer la poudre… Je vous mettrai quelques liens en fin d’article.

Voilà déjà à quoi ressemble le pantalon terminé :

width: 510px" class="wp-caption aligncenter">Pantalon portefeuille couture facile

Il y avait un peu de vent ! En même temps cela donne une bonne idée du mouvement que pourra avoir le pantalon lors de la marche 😉

 

Pour moi, un tissu fluide est idéal pour ce type de pantalon afin de créer un joli tomber et un joli mouvement.

 

Le patron

couture facile pantalon portefeuille thaï

Largeur

Je pense que c’est assez explicite, selon si vous voulez porter le pantalon à la taille ou aux hanches, prenez en la mesure et ajoutez y la largeur d’entrejambe 15 à 20 cm (voir ci-dessus) et les marges de couture.

Dans les marges de couture on compte : les 2 bords latéraux à finir et les marges pour la couture d’entrejambe.

Il est toujours possible de prendre une largeur inférieure à votre tour de taille/hanches mais vous prenez le risque d’exposer plus de peau que vous ne le voudriez (en particulier en position assise).  A vous de voir et de tester, personnellement je suis à l’aise en utilisant la formule tour de taille (ou hanches) +15 à 20cm d’entrejambe + marges de couture, certaines voudront peut être plus de couvrance (et donc rajouter des cm en largeur), d’autres moins (les couquines 😉 )…

Longueur

Explicite aussi, on mesure de puis la taille (ou les hanches) jusqu’à l’endroit où l’on veut que le pantalon tombe.

On ajoute bien sûr les marges de finition pour le bas et le haut. Par exemple je n’ai rien ajouté pour le bas car fini à l’ourlet rouloté (qui est très fin) mais ai compté 3-4 cm pour le haut car j’ai utilisé comme attache un ruban de 2,5cm sur lequel j’ai replié mon tissu.

Entrejambe

Sur le schéma j’ai noté une largeur de 15cm, 15 à 20cm devrait être une bonne mesure de départ pour la plus part.

Une longueur d’environ 30 cm est assez standard. Plus la longueur sera grande, plus le pantalon montera haut, plus le longueur sera petite plus le pantalon sera « taille basse ». Si au final vous trouvez que votre pantalon monte trop haut il est très simple de corriger le problème en repliant le tissu au niveau de la ceinture et en repiquant en place. Donc comme d’hab en couture mieux vaut trop que pas assez.

Pour la forme de l’entrejambe si vous ne vous sentez pas de le faire à « ciseaux levés » le plus simple est encore de plier vos 2 pièces de tissu en deux en leur milieu (selon pointillés de l’illustration ci-dessous) et de se servir d’un pantalon existant bien plié afin d’en faire ressortir l’entrejambe en forme de j et de s’en servir de guide. Attention prendre en compte que l’entrejambe doit être plus long sur le tissu que sur votre pantalon fini car il faut rajouter la marge de couture du haut !

 

Les attaches

J’ai utilisé un ruban assez large 2,5cm. Comme toujours prévoir trop long plutôt que trop court. Je pars en général sur une base de 4 morceaux, chacun d’une longueur de bras environ.

Montage

Le pantalon

  1. On pose endroit contre endroit les 2 grandes pièces et on les coud ensemble le long de l’entrejambe  (trait en forme de U vert)
  2. On finit les coutures  : de l’entrejambe (j’utilise une surjeteuse, vous pouvez utiliser votre méthode habituelle) et des 4 longs bords latéraux. Ces bords latéraux seront visibles donc faire des finitions propres.
  3. On attache l’extrémité d’un ruban à chacun des 4 coins supérieurs (points rouges .) en repliant le bord supérieur du tissu sur lui même et en y coinçant les rubans. Penser à finir les bords supérieurs du pantalon avec la surjeteuse au préalable ou à ce moment là en rentrant le bord du tissu encore une fois.
  4. On fini le bas du pantalon.
  5. On l’enfile (voir plus bas les liens pour comment faire)

Autres tutos sur le net : Pour moi le plus détaillé, en anglais, et avec tout plein de photos est Easy breezy warp pants tutorial. Elle montre d’ailleurs une version pantacourt (plus courte donc 😉 ), très sympa.  En français vous pouvez aller voir le blog de Loonie. Sur ces deux sites est illustrée la façon de mettre ce pantalon (tout en bas pour le site en anglais).

size:0px;height:0px;line-height:0px;margin:0;padding:0;clear:both">

Vous aimerez peut-être :