… Ou « un air de printemps en automne » vues les couleurs que nous avons choisies pour ce manteau.

Voilà enfin les photos du manteau enfant automne que j’ai cousu pour la puce dans le cadre du défi #8 des Ottobre addicts.

Tous les détails sur la préparation (tissus, etc…) sont à lire dans l’article : Ottobre Manteau fillette : préparation

(Les photos en dessous du blabla 😉 )

Petit rappel patron et tissu

Le patron St Germain est extrait du magazine Ottobre 04/2010. C’est un trench croisé devant qui se ferme par 2 boutons (les 2 autres sont décoratifs). Il a également des poches sur le devant et un pli d’aisance dans le dos.

Le tissu est un milleraies vert tendre et la doublure un coton imprimé signé Alexander Henry « Calico Cat » (collection 2008).

Pour les boutons, après moultes hésitations, La puce a choisi des boutons recouverts avec les  imprimés fleuris de la doublure. Voir le tuto utiliser des boutons à recouvrir.

width: 193px" class="wp-caption aligncenter">Manteau St Germain Ottobre Design

Manteau St Germain Ottobre Design

width: 160px" class="wp-caption aligncenter">Milleraies vert tendre et doublure alexander henry "Calico Cat"

Milleraies vert tendre et doublure coton "Calico Cat"

width: 160px" class="wp-caption aligncenter">

Bouton choisi par Puce

La couture

J’ai suivi les indications du magazine à lettre, même quand ça ne me convenait pas trop (doublure qui n’est pas accrochée au bas du manteau,…) car je voulais tester ce patron tel quel.

J’ai simplement rajouter de l’entoilage (et pourtant il y en a beaucoup de prévu sur le patron) sous les boutonnières.

Pour le montage des manches j’ai innové. J’ai décidé de ne pas utiliser la méthode habituelle de coudre un ou deux rangs pour resserrer la tête de manche et absorber l’embu. A la place j’ai utilisé une méthode décrite par  Teresa Gilewska dans Le modélisme de mode tome 4 : montage et finition des vêtements.

Franchement si je ne devais garder qu’un seul bouquin sur les techniques de couture ce serait celui-là !

La technique qu’elle décrit pour monter les manches sans utiliser de fils de fronce et avec seulement 4 épingles et ses petites mains est tout simplement géniale. Vous l’aurez compris, pour moi la technique a parfaitement marché, a été plus rapide et avec un meilleur résultat que la méthode classique. Theresa Gilewska indique que c’est une technique réservée aux couturières expérimentées (et qui est souvent utilisée dans l’industrie) mais franchement moi j’ai trouvé ça plus facile que la méthode traditionnelle !

Côté taille, c’est juste pile poil, pour ma fille qui fait 1m27 et pour qui j’ai cousu la taille 128cm.

Aller assez de blabla, voilà les :

Photos

width: 610px" class="wp-caption aligncenter">

Face porté par Puce

width: 610px" class="wp-caption aligncenter">

Nan mais tourne toi pour la photo de la doublure chérie !

width: 610px" class="wp-caption aligncenter">

Vala c'est mieux dans ce sens !

width: 610px" class="wp-caption aligncenter">

Détail poche

width: 310px" class="wp-caption aligncenter">

Détail attache

width: 310px" class="wp-caption aligncenter">

Détail poche

width: 310px;">
Dans un arbre
width: 310px" class="wp-caption aligncenter">

Intérieur, doublure "Calico Cat"

size:0px;height:0px;line-height:0px;margin:0;padding:0;clear:both">

Vous aimerez peut-être :