La petite anecdote qui me fait écrire cet article :
Hier un copain arrive à la maison, je lui ouvre et lui dis que je dois vite aller débrancher mon fer avant qu’il ne mette le feu. Il s’exclame alors : « Tu repasses par cette chaleur? ». Et moi de répondre « Mais non je couds ! »
Si il y a un peu plus d’un an on m’avait dit que je me mettrais à la couture ET que j’adorerais ça, je me serais bien poilée.
Mais si on m’avait dit que j’allais acheter une table et un fer à repasser, je me serais demandé quel drame allait bien pouvoir chambouler ma vie pour que j’en arrive là !
En effet avant de me mettre à coudre je n’avais pas de fer, je m’arrangeais pour acheter des vêtements qui ne se froissent pas trop et je les sortais de la machine dès le cycle de séchage terminé. Tout allait pour le mieux dans mon monde sans repassage.
Aujourd’hui encore, alors que je possède maintenant un fer et une table, je ne repasse que quasi exclusivement quand je couds.
size: large;">On repasse quand ?
  • On repasse le tissu avant de le couper.
  • On repasse chaque ligne de couture après l’avoir finie.
size: large;">On repasse pourquoi ?
  • Pour ne pas avoir de faux plis : il est problématique de couper un tissu plein de faux plis, vous risquez de vous retrouver au final avec un morceau qui ne correspond pas vraiment à la pièce de patron.
  • Pour bien fixer les points, je veux dire par là que les points vont se fixer dans le tissu au lieu de resté dessus.
  • Pour avoir des bords, des coins nets
  • Et pour la simple raison que repasser avant la coupe et repasser chaque ligne de couture après l’avoir finie permet d’avoir au final un résultat qui aura l’air plus professionnel.
.
size: large;"> On repasse comment ?
  • Repasser / presser : Quand je dis repasser je ne veux pas dire faire des mouvements de va et vient en appuyant comme une malade. Cela risque d’étirer les fibres et de perturber le droit fil (quoi que cela puisse être utile les fois où vous voulez récupérer une ligne de couture un peu tordue). Bon bien sûr je suis la première à repasser plutôt que presser le tissu avant de le couper je fais juste attention à ne pas exercer une pression très forte et j’utilise la vapeur dès que possible. Par contre je presse les lignes de couture, je ne les repasse pas. C’est à dire que je pose le fer sur le tissu à intervalles réguliers en envoyant une décharge de vapeur et je chevauche les zones.
  • Température du fer : là attention il faut vraiment utiliser une température adaptée au tissu où vous risquez de vous retrouver avec des marques de fer ou des impressions des couches inférieures sur votre vêtement. Je ne peux que conseiller de faire un essai sur une chute avant.
  • A vapeur ! Si le tissu le permet presser à la vapeur ! Donc si vous devez investir dans un fer prenez en un qui a un bon débit vapeur.
  • Presser la ligne de couture comme on l’a cousue d’abord pour fixer les points, puis on retourne et on presse à nouveau sur la ligne. Enfin, toujours sur l’envers, on ouvre les marges et on presse pour que chaque marge soit bien à plat de chaque côté de la couture. Et enfin presser sur l’endroit, les marges ayant étaient ouvertes (sur l’envers) à l’étape précédente.
Après une machine à coudre, un fer à repasser est le meilleur ami de la couturière… Et ça me fait presque pas mal de le dire !
size:0px;height:0px;line-height:0px;margin:0;padding:0;clear:both">

Vous aimerez peut-être :